Le lait d’ânesse et ses bienfaits nutritionnels

par | 22 Avr 2022 | Aliments tendances, Nutrition | 0 commentaires

Au-delà de ses vertus, ce lait semble avoir des propriétés nutritionnelles très bénéfiques pour l’homme de par sa composition similaire au lait humain [1]. La traite de l’ânesse est contraignante car celle-ci doit être réalisée toutes les 3 heures. De plus, une vache produit en moyenne 25 litres de lait par jour, les ânesses vont […]

7 min de lecture

Au-delà de ses vertus, ce lait semble avoir des propriétés nutritionnelles très bénéfiques pour l’homme de par sa composition similaire au lait humain [1]. La traite de l’ânesse est contraignante car celle-ci doit être réalisée toutes les 3 heures. De plus, une vache produit en moyenne 25 litres de lait par jour, les ânesses vont quant à elles produire 2 à 4 litres de lait par jour d’où la rareté du lait d’ânesse. Si l’efficacité du lait d’ânesse en cosmétique n’est plus à démontrer, qu’en est-il de sa consommation ?

Le profil nutritionnel du lait d’ânesse

Le lait d’ânesse est considéré comme très digeste car il ne contient que peu de protéines par rapport au lait de vache. De même, ce lait contient peu de matières grasses et est dépourvu de caséine coagulable responsable de la digestion parfois difficile du lait [2]. Aussi, le lait d’ânesse contient une quantité non négligeable de lysozyme, une protéine qui offre une action antimicrobienne et antibactérienne. Ces propriétés s’associent à la présence d’autres immunoglobulines et participent à l’équilibre de notre flore intestinale et au renforcement de notre immunité. De même, étant riche en vitamines, minéraux, oligoéléments et en oméga 3, ce lait bénéficie d’effets anti-inflammatoires intéressants.

Le lait d'ânesse

Photo de Paréj Richárd sur Unsplash

Si nous regardons plus en détail le profil lipidique du lait d’ânesse, nous observons qu’il contient 40% d’acides gras saturés, 30% de mono-insaturés et 30% de poly-insaturés. En comparaison, le lait de vache contient essentiellement des acides gras saturés [3]. Le lait d’ânesse présente alors un profil nutritionnel idéal.

Des bienfaits nutritionnels prouvés par la science

La composition intéressante du lait d’ânesse permet de renforcer nos défenses naturelles et est considérée comme bénéfique pour notre sphère digestive. Nous savons aujourd’hui qu’une alimentation déséquilibrée perturbe la flore intestinale. Le lait d’ânesse, grâce à sa teneur importante en lysozyme détruirait les bactéries pathogènes de l’intestin et permettrait de renforcer notre flore intestinale [3]. 

Des bienfaits sur l’inflammation 

Le lait d’ânesse contient de fortes teneurs en peptides antimicrobiens (lysozyme, lactoferrine) qui lui confèrent des propriétés anti-bactérienne, anti-tumorale et anti-inflammatoire [4][5]. Parmi les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, nous pouvons citer la maladie de Crohn. Cette pathologie se caractérise par une dysbiose associée à un dysfonctionnement des cellules de Paneth. Ce dysfonctionnement se traduit par une production diminuée de peptides antimicrobiens par ces cellules. Ainsi, une étude [6] a souhaité évaluer l’impact d’un apport en lait d’ânesse sur des souris atteintes de la maladie de Crohn. 

Les résultats ont souligné qu’un traitement au lait d’ânesse aurait réduit de façon significative l’ensemble des altérations mesurées. Cette enrichissement aurait permis de diminuer l’inflammation observée lors d’une maladie de Crohn tout en réduisant la dysbiose intestinale. L’étude permet alors de suggérer le lait d’ânesse dans le cadre d’une stratégie de prolongement des périodes de rémission de la maladie de Crohn.

Des bienfaits chez les nourrissons et jeunes enfants

Le lait maternel contient principalement des acides gras polyinsaturés. Le lait de vache, quant à lui, contient essentiellement des acides gras saturés que notre foie a du mal à digérer. Il est intéressant de noter que les nourrissons présentent souvent des allergies au lait de vache, liées à la présence d’une protéine. Cette protéine appelée ß-lactaglobuline (absente dans le lait de femme) est moins abondante dans le lait d’ânesse, que dans celui de vache. De nombreuses personnes allergiques ou intolérantes au lait de vache sont en réalité allergiques à cette protéine. La consommation de lait d’ânesse permettrait donc de diminuer les risques d’allergies chez les enfants. 

Le lait d'ânesse

Photo de Paréj Richárd sur Unsplash

Aussi, pour aider les enfants prématurés à rattraper le retard de croissance, une fortification du lait de femme peut être proposée. Ces fortifiants sont généralement composés de protéines de lait de vache. Seulement, ces protéines peuvent poser des problèmes d’intolérances alimentaires chez les enfants. Pour cela, une étude [7] a mis au point un fortifiant à base de protéines de lait d’ânesse. Le but étant d’évaluer comment ce fortifiant pourrait affecter la digestion des macronutriments du lait de femme.

Les résultats ont montré que la libération des acides aminés était ralentie pour le lait de femme fortifié avec les protéines de lait d’ânesse par rapport à celui fortifié aux protéines de lait de vache. Cela permettrait d’apporter au prématuré les acides aminés de manière plus progressive, et pourrait ainsi avoir un effet bénéfique sur la digestion. Il pourrait également être utilisé comme lait infantile pour les enfants n’ayant pas la possibilité de bénéficier d’un allaitement maternel [8].

Le lait d’ânesse, où l’acheter et comment le choisir ? 

Pour finir, voici nos conseils pour respecter la qualité du produit et le bien-être de l’animal : 

  • Se procurer du lait d’ânesse dans les fermes bio, de production responsable ;
  • Sélectionner des produits issus de producteurs qui garantissent le bien-être animal ;
  • Choisir le lait frais plutôt qu’en poudre. 

Le prix du lait d’ânesse en poudre coûte environ 34,50€/100 g (produit pasteurisé et lyophilisé = 1 L). Cependant, les procédés de séchage peuvent conduire à une perte de certains constituants comme les acides gras. Le prix au litre du lait d’ânesse frais et biologique coûte lui aussi relativement cher (34,00€/litre) à consommer dans les 2 jours après réception ou à congeler. La congélation du lait est tout à fait possible et ne modifie que très peu les valeurs nutritionnelles du produit. Attention toutefois à bien respecter la date d’expiration et à ne pas le congeler le produit plus de 6 semaines. Enfin, penser à le consommer rapidement après décongélation.

 

 

Chez GoodSesame on te propose des menus sains, gourmands et respectueux de l’environnement, alors n’hésite pas à télécharger l’app !

Des repas sains et responsables ? Télécharge l'app GoodSesame !

Cet article sur les bienfaits nutritionnels du lait d’ânesse t’a plu ? Pour aller plus loin sur le sujet, n’hésite pas à jeter un œil à cet article : Baies de goji : bienfaits santé

Si l'envie te prend de rejoindre la discussion, viens nous dire hello sur Discord et sur nos groupes Facebook privés : Santé et Nutrition, Environnement, Cuisine et Éthique et bien-être animal.


Sources :

 

[1] GuoHY, Pang K, Zhang XY, Zhao L, Chen SW, Dong ML, Ren FZ. Composition, physicochemical properties, nitrogen fraction distribution, and amino acid profile of donkey milk. J Dairy Sci.2007

[2] Théophane de la Charie, et l’équipe de la Compagnie des Sens. Guide complet du lait d’ânesse

[3] B3’ Quatre. Les vertus du lait d’ânesse. 23 Juin 2018

[4] Jirillo F1, Jirillo E, Magrone T. Donkey’s and goat’s milk consumption and benefits to human health with special reference to the inflammatory status. Curr Pharm Des. 2010

[5] Mao X, Gu J, Sun Y, Xu S, Zhang X, Yang H, Ren F, Anti-proliferative and anti-tumour effect of active components in donkey milk on A549 human lung cancer cell, Int Dairy J. 2009.

[6] S.Yvon, M.Peter, M.Leveque, G.Jard, H.Tormo, M.Gaucher, F.Violleau, D.Ali Haimoud-Lekhal, H.Eutamène. P 189: Propriétés anti-inflammatoire du lait d’ânesse sur un modèle d’iléite chez la souris. Conference Paper in Nutrition Clinique et Metabolisme · December 2014

[7] Stefano Nebbia, Marzia Giribaldi, Enrico Bertino, A. Coscia, Olivia Ménard, et al.. Fortification du lait de femme à base de protéines de lait d’ânesse ou de vache: impact sur la digestion du prématuré en condition in vitro. Journées francophones de nutrition, Dec 2019, Rennes, France. 2019. hal- 02737464

[8] Carroccio A, Cavataio F, Montalto G, D’Amico D, Alabrese L, Iacono G, In- tolerance to hydrolysed cow’s milk proteins in infants: clinical characteris- tics and dietary treatment. Clin Exp Allergy. 2000

 

Crédit photo de couverture : Daniel Sinoca provenant de Unsplash

 

Suis-nous

Retrouve-nous sur les réseaux sociaux

Newsletter

Abonne-toi : 0% de spam et 100% de tendances !

Cet article t'a plu ? Parles-en autour de toi !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.