Le régime anti-Candida

par | 20 Mai 2022 | C, Glossaire | 0 commentaires

9 min de lecture

L’incidence des infections liées aux levures du genre Candida est croissante en France. Le Candida albicans est une levure naturellement présente au sein des muqueuses qui peut proliférer si la flore intestinale est déséquilibrée ou affaiblie. Douleurs digestives, mycoses, fatigue, chutes de tension, nausées, anxiété, dérèglement hormonal… Et si ces symptômes étaient liés au Candida albicans ? Nous te présentons dans cet article les dernières données scientifiques sur le régime anti-Candida !

Le Candida albicans, qu’est-ce que c’est ? 

Le microbiote intestinal abrite l’ensemble des micro-organismes qui vivent dans notre système digestif. Le Candida albicans, hôte de notre microbiote, est indispensable à l’élimination des micro-organismes qui n’ont plus d’utilité dans notre corps. Il peut toutefois devenir pathogène s’il prolifère anormalement en cas de baisse des défenses immunitaires. L’espèce la plus représentée dans le système intestinal est Candida albicans mais d’autres espèces y vivent comme Candidia glabrata et Candida tropicalis.

Dès que les conditions lui sont favorables, Candida albicans peut se multiplier et envahir l’organisme. Sa prolifération peut amener à l’apparition de nombreuses pathologies pouvant engager le pronostic des personnes immunodéprimées. 

régime anti candida

Photo de CDC sur Unsplash

Quels sont les facteurs de risques ? 

Les facteurs favorisant la prolifération de Candida sont :

  • Le stress provoque la libération du cortisol, une hormone qui déprime le système immunitaire et facilite la prolifération de Candida. Il permet alors à la souche Candida albicans de coloniser l’intestin plus efficacement ;
  • Une alimentation déséquilibrée ;
  • Un affaiblissement du système immunitaire provoqué par une maladie, un choc émotionnel ou une activité physique intense ;
  • Les antibiotiques qui détruisent la flore intestinale ;
  • La prise de contraceptifs oraux qui peuvent augmenter le niveau d’oestrogène ;
  • La grossesse ;
  • La pollution extérieure et intérieure.

Quels sont les symptômes ? 

Lorsque Candida albicans prolifère, il produit des toxines qui peuvent engendrer des symptômes en fonction de l’endroit colonisé et le type de colonisation :

  • Des troubles nerveux (troubles de la mémoire, difficultés de concentration, irritabilité, changement d’humeur, anxiété, sommeil irrégulier) ;
  • Des troubles digestifs chroniques : brûlures d’estomac, ballonnements, diarrhée, constipation, mauvaise haleine) ;
  • Une fatigue chronique ;
  • Des mycoses régulières (aisselles, pieds, orteils) ;
  • Des troubles allergiques et dermatologiques (apparition progressive d’une hypersensibilité à certains aliments, acné, eczéma, psoriasis).

Ces symptômes peuvent signaler la présence de Candida albicans mais peuvent aussi témoigner d’une autre pathologie. C’est pourquoi un bilan médical est conseillé. 

Prévention et traitement : Tout savoir sur le régime anti-Candida 

Le régime Candida est un régime anti-inflammatoire conçu pour rétablir la santé intestinale. Cela signifie manger moins d’aliments qui conduisent à l’inflammation et manger plus d’aliments anti-inflammatoires qui peuvent inverser cette inflammation. Notons par ailleurs que ce régime frustrant et restrictif peut engendrer un stress sur le corps. Il est donc important de retirer de son alimentation, les aliments incriminés de façon progressive. 

régime anti candida

Photo de Amanda Hortiz sur Unsplash

Qu’est-ce que le régime anti-Candida ? 

Éviter les produits sucrés et les aliments industriels

Le sucre est nécessaire à Candida pour développer sa croissance et pour passer à sa forme fongique, plus pathogène [1] . C’est sous cette forme qu’il est le plus susceptible de se propager. D’autre part, les produits transformés contiennent pour la plupart des additifs qui vont déstabiliser la flore intestinale. Il est alors conseillé d’éviter les sauces industrielles, les plats tout prêts, les conserves et tout autre produit industriel.

Bien choisir ses féculents et sa viande

Pense à remplacer progressivement les céréales raffinées contenant du gluten (blé, orge, seigle, riz blanc, pain blanc) par du riz complet ou semi-complet, du sarrasin, du quinoa ou encore du millet. Les dernières recherches montrent que le gluten pourrait déclencher la production de zonuline, une protéine pro-inflammatoire qui provoque une perméabilité intestinale [2].

Pense aussi à remplacer la viande industrielle par de la viande biologique dans la mesure du possible. En effet, les additifs présents dans la viande industrielle favorisent la prolifération de Candida. Également, lorsque tu achètes du poisson, privilégie les petites espèces qui sont moins touchées par les métaux lourds (sardines, maquereaux, anchois..).

Éviter les produits laitiers 

Le lait de vache contient du lactose, qui est lui-même une forme de sucre. Ainsi, les produits laitiers tels que le lait, la crème, le fromage et les yaourts sont à éviter. Le lait et le fromage de chèvre ou de brebis, ainsi que le lait de jument, sont tolérés en quantités modérées. De même pour les yaourts enrichis en bifido-bactéries qui aideront à rééquilibrer la flore intestinale.

Se méfier des excitants 

Il a été démontré que la consommation de caféine active un complexe protéique dans l’intestin qui est lié aux maladies inflammatoires de l’intestin [3]. Si tu décides de boire du café ou du thé, assure-toi de le faire le matin. D’autre part, nous savons que Candida albicans, sous sa forme pathogène, peut provoquer une perméabilité intestinale. Or, si Candida a déjà endommagé l’intestin, l’alcool peut l’aggraver. Pense à privilégier l’eau plate et les infusions. 

Privilégier les fruits et les légumes à faible teneur en glucides

Les légumes devraient constituer une part importante du régime Candida. Cependant, certains contiennent de grandes quantités d’amidon et doivent être diminués. Les légumes amylacés comme les patates douces, les pommes de terre, le maïs, les courges ou les betteraves contiennent beaucoup de glucides. Les sources de légumes à privilégier contre le Candida sont généralement ceux qui sont riches en micronutriments mais pauvres en glucides. Il s’agit notamment des légumes verts à feuilles comme les épinards ou le chou frisé et ceux qui appartiennent à la famille des crucifères, comme le brocoli, le chou-fleur ou le concombre.

régime anti candida

Photo de Ello sur Unsplash

Privilégie les fruits à faible teneur en glucides comme les citrons, les citrons verts, les avocats et les baies. Il a été démontré que le saccharose et le glucose favorisent la croissance de Candida albicans [4]. Le fructose, quant à lui, est métabolisé plus lentement par Candida albicans, et il a même été démontré qu’il pouvait inhiber sa croissance [5].

Enfin, les produits lacto fermentés ont l’avantage de contenir des probiotiques, ces bactéries qui assainissent la flore intestinale en aidant à déloger les hôtes pathogènes. On les trouve dans le yaourt, le kéfir, le kombucha, la choucroute ou encore le vinaigre de cidre… Ceux que l’on trouve en grande surface sont souvent pasteurisés et ont donc perdu leurs bienfaits. Les termes à rechercher sur l’étiquette sont alors “cultures vivantes”, “probiotique” et “non pasteurisé”. 

Régime anti-Candida et controverses scientifiques

Il est important de spécifier que la communauté scientifique n’est pas en accord avec les régimes de restrictions. L’exclusion de certains aliments est issue de suppositions. 

  • Peu d’études ont encore démontré les effets du gluten sur les intestins des personnes n’étant pas sujettes à la maladie coeliaque.
  • Une étude montre que la consommation élevée de sucres peut avoir un impact sur la candidose mais que ses effets sont limités. Cela ne permettrait pas de confirmer qu’il soit  responsable de l’aggravation de la maladie [6].

Toutefois, le régime anti-Candida montre au travers d’expériences, de nombreux effets positifs. Une étude, en particulier, répertoriait 120 personnes souffrant de candidose. Grâce au régime anti-Candida, les symptômes ont diminué de manière significative [7].‌

Candida albicans et probiotiques, lesquels sont les plus efficaces ? 

Des données ont indiqué que des levures probiotiques pourraient réduire la virulence d’espèces de Candida dont Candida albicans [8]. La seule espèce probiotique disponible actuellement dans le commerce est Saccharomyces cerevisiae var. boulardii. En effet, les levures probiotiques pourraient représenter une thérapie intéressante contre les candidoses, en combinaison avec les médicaments existants.

Pour conclure, chaque personne est unique par son histoire. Aussi, seule une approche personnalisée permettra de restaurer l’équilibre du corps. Par exemple, le régime FODMAPS convient mieux à certaines personnes que le régime anti-Candida (notamment en cas de SIBO). L’objectif est donc ici d’accompagner chaque personne vers une alimentation qui lui convient, propre aux besoins de son corps. 


Sources :

[1] Han TL, Cannon RD, Villas-Bôas SG. The metabolic basis of Candida albicans morphogenesis and quorum sensing. Fungal Genet Biol. 2011 Aug;48(8):747-63.

[2] Hollon, J., Puppa, E. L., Greenwald, B., Goldberg, E., Guerrerio, A., & Fasano, A. (2015). Effect of gliadin on permeability of intestinal biopsy explants from celiac disease patients and patients with non-celiac gluten sensitivity. Nutrients, 7(3), 1565–1576. 

[3] Sauer T, Raithel M, Kressel J, Muscat S, Münch G, Pischetsrieder M. Nuclear translocation of NF-κB in intact human gut tissue upon stimulation with coffee and roasting products. Food Funct. 2011 Sep;2(9):529-40.

[4] Tomé FM, Paula Ramos L, Freire F, Pereira CA, de Oliveira ICB, Junqueira JC, Jorge AOC, Oliveira LD. Influence of sucrose on growth and sensitivity of Candida albicans alone and in combination with Enterococcus faecalis and Streptococcus mutans to photodynamic therapy. Lasers Med Sci. 2017 Aug;32(6):1237-1243.

[5] Man, A., Ciurea, C. N., Pasaroiu, D., Savin, A. I., Toma, F., Sular, F., Santacroce, L., & Mare, A. (2017). New perspectives on the nutritional factors influencing growth rate of Candida albicans in diabetics. An in vitro study. Memorias do Instituto Oswaldo Cruz, 112(9), 587–592. 

[6] Limited effect of refined carbohydrate dietary supplementation on colonization of the gastrointestinal tract of healthy subjects by Candida albicansM Weig  1 , E Werner, M Frosch, H KasperAffiliations

[7] The dietary modification and treatment of intestinal Candida overgrowth – a pilot studyS Otašević  1 , S Momčilović  2 , M Petrović  3 , O Radulović  4 , N M Stojanović  3 , V Arsić-Arsenijević  5Affiliations  expand.

[8] Kunyeit, L., K A, A. A., & Rao, R. P. (2020). Application of Probiotic Yeasts on CandidaSpecies Associated Infection. Journal of fungi (Basel, Switzerland), 6(4), 189.

 

Retour au glossaire

Crédit photo de couverture : Dirk Ribbler provenant de Unsplash

Cet article t'a plu ? Parles-en autour de toi !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.