Qu’est-ce que le label Nature et Progrès ?

par | 31 Août 2021 | Bien-être animal, Éthique & Environnement, Petits producteurs | 0 commentaires

Si tu as déjà flâné dans les rayons d’un magasin bio, tu as déjà dû rencontrer ce petit label vert et blanc : Nature et Progrès. Parmi les nombreux logos et labels figurant sur les emballages de nourriture, de cosmétiques ou de produits d’entretien, pas toujours évident de s’y retrouver… Que cache donc ce label […]

4 min de lecture

Si tu as déjà flâné dans les rayons d’un magasin bio, tu as déjà dû rencontrer ce petit label vert et blanc : Nature et Progrès. Parmi les nombreux logos et labels figurant sur les emballages de nourriture, de cosmétiques ou de produits d’entretien, pas toujours évident de s’y retrouver… Que cache donc ce label Nature et Progrès ? Qu’est-ce qui le démarque d’un label AB ?

Qu’est-ce que le label Nature et Progrès ?

Logo Nature et Progrès

Nature et Progrès est une association créée en 1964 et réunissant des producteurs, des artisans et des consommateurs. Pionniers de la bio, c’est en 1972 que ces acteurs rédigent ensemble le premier cahier des charges de l’agriculture biologique. En 1986, l’État français reprend et homologue ce même cahier des charges. Il reste en vigueur jusqu’à son remplacement par le règlement européen sur l’agriculture biologique.

La certification

Le label Nature et Progrès et son logo sont une marque privée, parfois appelée “mention Nature et Progrès”. La mention est attribuée à tout producteur/transformateur qui en fait la demande après avoir adhéré à l’association. Il s’engage par ailleurs à respecter un cahier des charges technique très précis.

L’objectif du label est de permettre au consommateur d’identifier des produits d’alimentation et de cosmétique respectueux de l’environnement, de l’humain et des animaux. Il ne s’agit pas seulement de fixer quelques règles à la production agricole (sur les pesticides et autres intrants) mais de garantir une relation horizontale et directe entre les producteurs et les consommateurs.

Échange de savoirs et de semences, réduction des énergies fossiles et des emballages, encouragement de la polyculture-élevage afin de préserver la biodiversité… Les principes au cœur de la démarche concernent autant les techniques de production que l’organisation des différents acteurs engagés.

Les valeurs de Nature & progrès

Les fondamentaux de l’association s’articulent autour de trois objectifs : environnemental, économique et social. Il ne s’agit donc pas seulement de proposer des produits qualitatifs au consommateur, mais également de soutenir les producteurs et le personnel mobilisé dans leur projet. Par ailleurs, l’association encourage le développement du modèle paysan et du tissu rural, notamment par le soutien des semences paysannes.

Nature et Progrès est le label le plus strict en matière de bien-être animal. A ce sujet, l’association à réévalué ses cahiers des charges sur l’élevage en 1999 en réponse à la réglementation européenne sur l’élevage bio. Jugée trop souple, cette dernière est critiquée par Nature et progrès, qui lui reproche d’ouvrir la voie à la bio industrielle.

Les cahiers des charges 2.0 sur les animaux d’élevage comportent dorénavant l’obligation de convertir la totalité des fermes d’élevage à l’agriculture biologique, dans un délai de cinq ans. Les élevages bovins et porcins sont limités en taille et le transport des animaux est limité à 6 heures. Les traitements vétérinaires sont par ailleurs interdits pour les volailles. Les tests sur les animaux, quelle que soit l’étape du cycle de production, sont également interdits.

La charte

Boussole Neso, Charte Nature et Progrès

Charte du label Nature et Progrès. Source : site Nature & Progrès

La boussole NESO est le nom donné aux quatre grands axes façonnant la charte du label Nature et Progrès :

  • Naturel : respect de l’environnement, des animaux et des équilibres naturels
  • Energie : promotion des techniques d’éco-construction et des énergies renouvelables et lutte contre le gaspillage des ressources
  • Social : solidarité et collaboration des producteurs et artisans
  • Origine : économie à petite échelle, partage des savoirs, circuits courts, autonomie et transparence envers le consommateur

Les cahiers des charges

Nature et Progrès encadre les productions de ses adhérents par le biais de 16 cahiers des charges, répartis sur les thématiques suivantes :

  • Élevage (poules et poulets, bœufs, chevaux, porcs, moutons…)
  • Apiculture
  • Boulangerie
  • Brasserie
  • Cosmétiques
  • Plantes maraîchères, arboriculture, pépinières
  • Plantes aromatiques et médicinales
  • Produits d’entretien
  • Sel marin
  • Supports de culture : fertilisation et intrants
  • Produits alimentaires transformés
  • Vin

Les nombreux domaines d’application des exigences Nature et progrès s’inscrivent dans une démarche visant à créer un nouveau projet de société.

Quelles différences entre le label AB et Nature et Progrès ?

La mention se distingue de la certification AB par des exigences techniques spécifiques définies par ses adhérents. Voici le comparatif des exigences du label AB et de Nature et progrès :

Tableau différences entre Nature et Progrès et label AB

Association solidaire, Nature et Progrès définit un Système Participatif de Garantie. Ce dernier accompagne les professionnels dans leur démarche d’amélioration constante. Ce système de garantie en interne, validé par des producteurs et des consommateurs adhérents, propose une alternative à la certification par tiers.

Pour aller plus loin, tu peux également consulter notre article approfondi sur le Label Rouge.

 

Si l'envie te prend de rejoindre la discussion, viens nous dire hello sur Discord et sur nos groupes Facebook privés : Santé et Nutrition, Environnement, Cuisine et Éthique et bien-être animal.

Suis-nous

Retrouve-nous sur les réseaux sociaux

Newsletter

Abonne-toi : 0% de spam et 100% de tendances !

Cet article t'a plu ? Parles-en autour de toi !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.