Controverse des tendances alimentaires : 5 régimes farfelus

par | 28 Juin 2021 | Diètes, Nutrition | 1 commentaire

Le lien entre nutrition et santé ayant été clairement établi, les professionnels de santé peinent parfois à s’accorder sur le régime alimentaire qui parviendra à éradiquer ces maladies de civilisation. Ainsi, au gré de tendances alimentaires aussi saisonnières que les modes de prêt-à-porter, certains régimes émergent et créent la controverse.

7 min de lecture

L’obésité et les maladies métaboliques progressent continuellement dans les pays développés. Le lien entre nutrition et santé ayant été clairement établi, les professionnels de santé peinent parfois à s’accorder sur le régime alimentaire qui parviendra à éradiquer ces maladies de civilisation. Ainsi, au gré de tendances alimentaires aussi saisonnières que les modes de prêt-à-porter, certains régimes émergent et créent la controverse.

En mettant de côté le débat sur leur efficacité ou leur dangerosité, intéressons-nous à leur degré d’originalité. Quelles sont les tendances alimentaires polémiques les plus farfelues ? Attention, classement imminent !

Note de la rédac’ : Cet article n’est pas un encouragement à faire tout et n’importe quoi avec l’alimentation. La nourriture, comme la santé, c’est sacré 🙂

1. Le régime Baby Food

Tracey Anderson, coach fitness et autrice de ce régime amaigrissant, semble penser que c’est dans les petits pots qu’on fait les meilleures soupes. Dans la course à l’indigestion, ce régime se positionne en tête. Oui, il s’agit bien de se nourrir exclusivement de petits pots pour bébé.

On mange quoi dans ce régime ?

  • Petit déj : 2 petits pots pour bébé + thé/café
  • Déjeuner : 3 petits pots pour bébé
  • Goûter : 2 petits pots pour bébé
  • Dîner : 2 petits p… tu connais la chanson 😉 Dans sa plus grande clémence, l’autrice de ce régime t’autorise une viande ou du poisson en accompagnement.

Total : 37,5 kcal sur une journée et KO dès 20h devant ta série préférée.

Controverse : l’avis des pros sur cette tendance alimentaire

Disons-le tout de suite : cette diète monotone ne t’aidera pas à lutter contre les fringales, et encore moins à développer ta masse musculaire : où sont les prot’s ? Le gras qui cale et donne du goût à nos plats ? Les fibres non broyées qui font du bien à nos intestins ? Pour la grande majorité des nutritionnistes, cette diète est absurde et intenable. Sorry, Tracey !

2. Le régime des groupes sanguins

C’est au naturopathe américain James D’Adamo que nous devons le régime des groupes sanguins. Après avoir observé les patients de cures thermales en Europe, il a déclaré dans son livre One Man’s Food : « l’aliment de l’un est un poison pour l’autre ». C’est par le groupe sanguin qu’il s’attache à déterminer quel aliment convient à qui. Ainsi, chaque individu doit choisir de s’alimenter selon une liste d’aliments existant à l’époque où son groupe sanguin est apparu dans l’histoire humaine.

On mange quoi dans ce régime ?

Alors c’est très simple : il suffit d’avoir un master en paléoanthropologie pour établir son menu de la semaine. Pour les rares d’entre vous qui maîtrisent mal l’histoire de notre espèce, petit voyage à travers le temps :

Les gens du groupe sanguin O (ou chasseurs-cueilleurs) tolèrent mal les céréales et devraient consommer davantage de protéines animales. Le végétarisme est réservé aux gens du groupe A, puisque ce dernier est apparu au moment de la découverte de l’agriculture il y a environ 12000 ans. Les humains des groupes B et AB – survenus chez les peuples nomades – ont quant à eux la chance de consommer une plus grande variété d’aliments.

Controverse : l’avis des pros sur cette tendance alimentaire

L’objectif avoué de ce mode alimentaire est de lutter contre les maladies de civilisation (obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires) et ralentir le vieillissement cellulaire. Les études cliniques cherchant à démontrer l’efficacité de cette alimentation n’existant pas, il est probable qu’elle risque de faire jaser pendant encore un million d’années… jusqu’à l’émergence du prochain groupe sanguin ?

3. Le régime Loup-Garou

image de loup garou

Après le régime des vampires, place au régime amaigrissant du Loup-Garou. Ce dernier pourrait bien consister à hurler de faim tous les soirs de pleine lune. Partant de l’hypothèse que la lune a une influence sur les fluides du corps (comme sur les marées), il prétend stimuler les reins et limiter la rétention d’eau, favorisant ainsi l’élimination des fameuses toxines.

On mange quoi dans ce régime ?

On mange normalement tous les jours sauf au cours des 24h suivant le début d’une phase de nouvelle lune où il faut… jeûner et ne boire que des liquides (eau, thés, jus…).

Controverse : l’avis des pros sur cette tendance alimentaire

Le jeûne a beau être une pratique ancestrale qui semblerait avoir de nombreuses vertus (s’il est encadré par des professionnels de santé), on a du mal à voir l’intérêt de s’astreindre à une date particulière pour jeûner. La légende dit que les nutritionnistes cherchent encore les preuves scientifiques établissant le lien de causalité entre les cycles lunaires et les pauses pipi.

4. Le régime Shepherd

Le régime Shepherd, image du livre

Si ton amour de la boustifaille n’a d’égal que ta dévotion au Christ, ce régime pourrait t’intéresser. Le régime Shepherd, mis au point par Kristina Wilds, mêle pratique chrétienne, spiritualité et alimentation.

On mange quoi dans ce régime ?

Avant de passer à table, chacun doit se munir de sa Bible pour y trouver les références bibliques qui inspireront son repas.

Comme les supermarchés n’existaient pas – encore – en Galilée, il s’agit de privilégier les aliments entiers, non transformés : fruits, légumes, viandes, œufs, poissons et huile d’olive. Bref, concrètement un mix de la diète paléo et de la diète méditerranéenne.

Controverse : l’avis des pros sur cette tendance alimentaire

Étonnamment, il n’existe pas d’étude scientifique qui se soit intéressée au bien fondé de ce régime. Sa seule originalité repose sur la connexion supposée entre la nourriture et la spiritualité. Question nutrition : rien de révolutionnaire, mais rien de très dangereux non plus. La foi étant quelque chose d’intime, nous refusons donc de nous positionner sur la controverse de cette tendance alimentaire 🙂

5. Le régime Fletcher

De tous les régimes alimentaires déjà cités, le régime Fletcher est sans aucun doute celui qui mâche le mieux ! Inventé par Horace Fletcher au début du 20ème siècle, le fletcherisme consiste à mastiquer l’aliment en bouche jusqu’à le rendre liquide puis à avaler exclusivement le jus, et enfin recracher le reste.

On mange quoi dans ce régime ?

Essentiellement des fruits et légumes juteux. Réserve 2 heures pour chaque repas, puisque tu devras mastiquer ta bouchée 32 fois, puis une fois le jus obtenu, secouer ce dernier dans ta bouche pendant 15 secondes.

Controverse : l’avis des pros sur cette tendance alimentaire

A défaut de te rassasier, ce régime ne risque pas de te faire mourir de soif ! Même si la mastication est essentielle pour assurer une bonne digestion, le consensus médical n’est pas encore établi sur le nombre de fois que tu devras actionner la mâchoire avant d’avaler un grain de raisin.

Nous sommes désormais habitués à des batailles acharnées entre des régimes alimentaires souvent contradictoires. Mais comment se lasser d’une telle créativité en matière de nutrition ? La controverse alimente le débat, et celui des tendances alimentaires n’est pas prêt de s’arrêter.

Si ta avez testé ces diètes, pourquoi ne pas partager ton expérience avec nous ?

Au cas où tu serais tenté·e par des repas plus conventionnels, tu pourras toujours t’inspirer de notre menu de la semaine. Pour t’aider à mieux planifier tes repas, l’appli GoodSesame compte sur un algo béton ; pourquoi ne pas tester l’aventure ?

Télécharge l'app GoodSesame

Bouton télécharger Goodsesame sur android Google Play
Bouton télécharger Goodsesame sur iOS Appstore

Si l'envie te prend de rejoindre la discussion, viens nous dire hello sur Discord et sur nos groupes Facebook privés : Santé et Nutrition, Environnement, Cuisine et Éthique et bien-être animal.

Suis-nous

Retrouve-nous sur les réseaux sociaux

Newsletter

Abonne-toi : 0% de spam et 100% de tendances !

Cet article t'a plu ? Parles-en autour de toi !
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  

1 Commentaire

  1. Charlotte de la Lemonnier

    Consequatur recusandae ad blanditiis eligendi atque repudiandae ut. Quis aut consequuntur id illo.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :